Forum citoyen sur l’UE – Le Forum en ligne

Please or Register to create posts and topics.

L'UE doit organiser aux points sensibles d'entrée vers les pays de l'Union la prise en charge, le contrôle et le transport des candidats réfugiés.

A l'heure actuelle , 1. l'EU se décharge de son rôle en confiant le tri aux frontières à des Etats voyous comme la Turquie, sans se soucier du sort que cette dernière réserve aux demandeurs d'asile. 2. L'EU reste indifférente aux tentatives des dizaines de milliers de migrants en détresse qui paient des fortunes et risquent leur vie dans des tentatives désespérées de rallier par la mer les côtes européennes, et ne s'émeut pas des milliers de morts par noyade lors de ces traversées de cauchemar, en ce compris des femmes, enfants et bébés. 3. L'UE laisse la Grèce et l'Italie se dépêtrer sans aide digne de ce nom avec les dizaines de milliers de migrants qui rallient leurs côtes. Ces 3 situations sont intolérables d'un point de vue éthique et humanitaire. et doivent trouver une solution solidaire, avec aux points d'entrée principaux vers les pays de l'Union la mise place de postes d'accueil, de soins, et de contrôles de recevabilité des demandes d'asile. Quand leur demande est recevable, les candidats doivent ensuite être transportés en toute sécurité vers le pays européen qu'ils souhaitent, dans la mesure du possible. Il est aussi indispensable que les pays qui se dérobent à leur obligation d'accueil de réfugiés soient très lourdement sanctionnés économiquement par l'UE. A contrario, il va de soi que L'UE vienne en aide aux pays accueillants, en proportion du % de réfugiés accueillis.

(Jacqueline Brouyère)

Il est important pour ce faire de réviser en profondeur le traité de Dublin qui met aujourd'hui toute la responsabilité de la gestion des migrants aux pays où ceux-ci abordent. Si évidemment les migrants arriveront toujours majoritairement par les frontières extérieures de l'Union Européenne, leur prise en charge doit devenir directement une matière commune. Il faut donc q'une autorité européenne ( des moyens et un pouvoir par rapport aux états nationaux) doit être mise en place pour ce faire.

Hormis tout cela il faut aussi traiter le problème de l’immi à la source c’ est à dire que l’UE doit prendre des mesures avec les dirigeants des pays du sud dont le taux migratoire est élevé.

campagne de sensibilisation, financement des projets pouvant contribuer au maintien des populations dans leur pays d’origine, éventuellement appliqué des sanctions économiques ou autres contre les dictateurs qui ont une grande responsabilité dans l’augm du flux migratoire

Mettre en place un système d'accueil humain et des procédures communes rapides et efficaces et définir une politique commune pour tous les types d'immigrants.

La situation actuelle est inacceptable pour des pays démocratiques et ne règlent aucun problème. Il est nécessaire de mettre en place la solidarité entre les pays européens pour faire face au défi de l'immigration et s'attaquer aux causes de cet "afflux". De plus pas grand chose est prévu pour répondre aux demandes d'autres types d'immigration (réfugié économique et/ou climatique, protection temporaire, accueil des étudiants, des chercheurs, ...)

(Christophe Pierroux)