Forum citoyen sur l’UE – Le Forum en ligne

Please or Register to create posts and topics.

L'intégration européenne en matière de défense doit se concevoir comme une harmonisation du matériel et des procédures et pas une centralisation

L'Europe ne pourra jamais ressembler à de grands pays comme les USA, la Russie ou la Chine, qui présente une (relative) homogénéité culturelle. De ce fait, elle pourra difficilement atteindre des positions communes en matière d'affaires étrangères. Certains sont fortement américanophiles, d'autres russophiles, d'autres encore veulent rester neutres. Dans les guerres aux portes de l'Europe, certains pays se montrent fort interventionnistes alors que d'autres pas.

La meilleure façon de pouvoir faire les économies d'échelles tant voulues est d'intégrer nos forces dans un cadre multinational en suivant l'exemple du commandement unifié des marines belge et néerlandaise, de l'intégration de la brigade aéromobile néerlandaise dans une division allemande ou de la formation des militaires luxembourgeois au sein de l'armée belge.

Mon idée est d'harmoniser les TTP's (Tactiques, Techniques et Procédures) au sein de différentes armées européennes, pourquoi pas en fusionnant certains centres de formation, afin d'en faire des composants modulaires. En cas de crise, les gouvernements souhaitant répondre ensemble à cette crise pourraient mettre leurs moyens en commun facilement au sein d'unités multinationales créées ad hoc tandis que ceux qui voudraient rester à l'écart pourraient le faire.

La seule chose qui se ferait au niveau européen serait la mise à disposition d'une structure de commandement prête à planifier les opérations voulues par certains de ses membres.

Le matériel devrait aussi, dans la mesure du possible, être harmonisé, idéalement en achetant du matériel identique, au moins au sein de certains groupes de pays collaborant fréquemment au sein d'unités multinationales. Ceci peut se faire en augmentant les moyens de l'Agence de Défense Européenne.

(Sylvain De Backer)

De culturele homogeniteit inroepen als reden om de politieke integratie van de Europese legers af te wijzen is naar mijn mening ongegrond.   Europa moet niet cultureel homogeen zijn, wat die homogeniteit ook moge betekenen. In Europa geldt reeds decennia de leuze 'eenheid in de verscheidenheid', uiteraard op voorwaarde dat de 'Europese waarden' niet in het gedrang komen.
Het begrip culturele homogeniteit is een concept uit een autoritair gedachtengoed (het Rode boekje, ideologische zuiverheid, IS-gedachtengoed enz).
De omvang van de veiligheidsdreiging verplicht de EU (zowel de NAVO-lidstaten als de neutrale staten) om passende maatregelen te nemen en af te stappen van achterhaalde nationalistische of souvereinistische reflexen.    Toegeven, deze weg kan een stappenplan inhouden, waarvan de einddatum en de tussenstappen vastliggen.     Het einddoel mag niet te ver af liggen, zoniet heeft het hele stappenplan geen praktische consequenties en beantwoordt het niet aan de huidige graad van urgentie.
Dat stappenplan kent twee wegen, die complementair zijn.    De eerste betreft de gemeenschappelijke Europese politieke besluitvorming.    De tweede betreft de onderlinge complementariteit en specialisering, evenals standaardisering van het wapentuig toe te passen.  Prioriteiten moeten worden vastgelegd.
Twee belangrijke principes dringen zich op.  Ten eerste: de lidstaten van de EU moeten bereid zijn om de buitengrenzen van de EU gezamenlijk te beschermen en daartoe volgens een beurtrol gezamenlijke posities in te nemen.  Hier zal een beurtrol gelden.   Voor die bescherming aan de buitengrenzen kunnen dure wapensystemen gezamenlijk aangekocht en gebruikt worden.   Ten tweede: deze bescherming zal geleidelijk over meer troepen en wapensystemen moeten kunnen beschikken.
Robert Verschooten

Les forces armées européennes doivent mutualiser leurs compétences et expériences pour garantir la sécurité en Europe.

Nous sommes dans l'obligation de fédérer nos forces pour faire face à l'insécurité qui bouleverse nos modes de vie et notre culture.

Ensemble nous pourront vaincre la violence importée dans nos pays par les terroristes. surveillons nos frontières c'est nécessaire,

(Madjiguène Gaye)