Forum citoyen sur l’UE – Le Forum en ligne

Please or Register to create posts and topics.

Comment garantir la participation de tous ?

Il fait approfondir les outils afin de trouver une réponse participative cohérente à la question « comment garantir la participation de tous ? », notamment des personnes et des groupes en situation de pauvreté ou de précarité, et d’exclusion sociale, au droit de donner leur avis dans touts les domaines de compétence de l’Union Européenne, y compris ceux concernés par le développement d'une Europe économique et sociale. Il faudrait peut-être envisager de lier les outils de la démocratie participative locale et délibérative avec ceux de la démocratie participative européenne. Il faudrait peut-être aussi développer des nouveaux instruments décisionnels qui appliquent les outils de la démocratie délibérative. Et ainsi appliquer comme règle dans les actes et positions des représentants des législateurs Européens, la politique de la règle la plus favorable, la meilleure pour les citoyens et les résidents d’Europe, en incorporant un outil de gestion des incidences et des répercussions à chaque décision, même financière.

Cependant, seules des synergies étroites permettront d’obtenir des résultats positifs à l’implication des citoyens, des résidents, et des associations progressistes et démocrates de la société civile de terrain si l’on veut que tout ce monde joue un rôle de proposition et de soutien à des politiques progressistes européennes et proposer de nouvelles initiatives en appliquant la démocratie participative et délibérative.

(Pietro Emili)

Tout à fait d'accord avec vous !

Je vous suis.

Je suis tout à fait d'accord avec vous.

Ik ben helemaal akkoord met u.

Dit is een uitdaging voor de volgende jaren. Hoe kunnen we de burger betrekken bij het democratisch debat. Een vraag waar ikzelf ook mee zit, en waar ik nog steeds geen degelijk antwoord op heb.

Dit fora vind ik zelf wel een heel goed initiatief hiervoor.

Je me fais une réflexion sur la praticipation des citoyens aux débats démocratiques. A l'heure actuelle, nous avons juste le droit de vote, mais pas réellement le droit à la parole, car une fois les idées débatues qu'en advient-il ? Auront-elles une chance d'être appliquées par les hommes politiques ?

Débattre c'est déjà bien, mais si cela n'a aucun effet sur les politiques, qu'elle est l'utilité de débattre ?

Il faut une participation citoyenne contraignante et non consultative  ou  cela ne sert strictement à riens effectivement. Le seul problème c'est qu'il faut changer la constitution pour que ce soit réalisable.

Et pourquoi ne pas donner un droit de représentation aux votes blancs, par tirage au sort suite à une candidature spontanée ?

Il suffirait d'ajouter deux cases sur le bulletin de vote, la première afin de "formaliser" le vote blanc et ensuite une deuxième case subordonnée à la première afin de permettre le dépôt d'une candidature spontanée en écrivant son n° de register national ?

Faudrait-il changer la Constitution pour cela ?

Pourquoi une telle proposition ? Au sein de notre système électoral se trouve la discrimination sur base du critère protégé de la conviction politique/apolitique. En effet, seuls les voix attribuées à des partis politiques ont une representation. Les votes blancs respondent pourtant à l'obligation de vote, mais ils sont ignorés par le système. Un poids (le vote) deux mesures (l'un est représenté et l'autre pas). La Cour européenne des droits de l'Homme pourrait peut-être tranche cette question.

Qu'en dites vous ?

L'idée est bonne mais pas réalisable sans changer la constitution. Le vote blanc représente un citoyen qui va voter car la loi l'y oblige mais qui ne veux pas que sa voix aient à un partit quel qu'il soit et nous ne pouvons donc pas y toucher, ce serait antidémocratique.

Savez-vous que près de 20% de la population forme l'absentéisme et que les 20% des sièges qui devraient être attributés d'une manière ou d'une autre à des représentants de cette conviction sont "récupérés" par les partis politiques ?

En fait, qu'ils veuillent que leur voix ne profite pas aux hommes politiques ou non n'a aucune importance puisqu'in fine les sièges retournent aux partis les plus importants. N'est-ce pas cela qui est plutôt "antidémocratique" ?

La proposition qui vise à tirer au sort des représentants de conviction apolitique parmi les gens de cette conviction me semble bien plus éthique et démoctarique que celle qui est mise en oeuvre actuellement.

Selon les spécialistes des questions liées à la démocratie, seul le tirage au sort permet de garantir une vraie démocratie. C'est d'ailleur pour cela que le tirage au sort est utilisée pour la constitution des jurys d'assise afin de garantir une représentation équitable de la population.

L'UNIA reconnaît l'analyse qui est propose et recommande deux choses : sensibiliser les homes politiques à la chose et/ou poser une question préjudicielle auprès de la Cour Constitutionnelle... il y a donc bien quelque chose qui n'est pas correct dans notre système electoral. Il serait sain de lui apporter une solution, celle que j'ai exposé ou une autre...

Que pourrions-nous proposer afin que chacun puisse être représenté quelle que soit sa conviction politique ?