EU-100 – Forum citoyen sur l’Union européenne

 

Le Forum citoyen sur l’UE a été un franc succès !

 

Une initiative participative européenne

L’Europe se trouve à la croisée des chemins. La crise migratoire et d’asile, la menace terroriste croissante, l’instabilité de notre voisinage, le durcissement de la politique étrangère de la Russie et le retrait du Royaume-Uni de l’Union ont mis en évidence l’incapacité des Institutions européennes actuelles à faire face aux défis de notre temps. Le processus de réforme de l’UE passera inéluctablement à la vitesse supérieure dans les années à venir. Et il est plus important que jamais que les citoyens européens soient placés au cœur du débat.

Le Forum citoyen sur l’UE a pour objectif de permettre à 100 citoyens belges de se prononcer au sujet de l’avenir du projet européen et d’agir comme caisson de résonnance pour faire entendre leur voix. Conçu comme un espace de débat participatif et ouvert, le Forum sur l’UE permettra aux participants de mettre en avant leurs aspirations et leurs attentes à travers des propositions concrètes.

Dans le but de promouvoir l’échange d’idées et le plus haut niveau de participation, les débats débuteront dès le mois d’octobre grâce à une plateforme en ligne spécialement dédiée au projet. Un Sommet final permettra aux participants de se retrouver en personne afin de procéder à l’adoption d’une Déclaration citoyenne et de présenter leurs propositions aux autorités et aux élus belges.

 

Le déroulement de l’initiative

Le Forum citoyen se déroule en trois temps :

  1. Lors de la phase en ligne, les participants seront invités à partager leurs idées et propositions et à s’engager dans le débat dans le but de définir l’agenda du Sommet final autour de quatre grands thèmes. Cette phase permet de forger une vision commune quant aux défis à relever.
  2. Le Sommet final du Forum citoyen sur l’UE, quant à lui, se déroule sur deux jours au Sénat de Belgique. Le samedi 18 novembre constitue la dernière journée de réflexion, où les participants sont invités à travailler en groupes réduits sur le contenu et la formulation de leurs demandes. Il leur est donné la possibilité de consulter des experts dans les différentes matières soumises au débat, afin de répondre à leurs doutes ou interrogations. Dimanche 19 novembre, la Déclaration citoyenne sera présentée publiquement lors d’un acte où les participants pourront échanger avec des membres des exécutifs européens, belges et régionaux ainsi que des parlements respectifs.
  3. A l’issue du Forum citoyen sur l’UE, la Déclaration citoyenne fera l’objet d’une diffusion aussi large que possible parmi les médias belges et les élus, notamment à travers une campagne en ligne menée en parallèle par tous les partenaires de l’initiative.

 

Points à l’agenda

Migration et contrôle des frontières

Guerres, famine, persécutions et atteintes aux droits fondamentaux ont conduit des millions de personnes à quitter leur pays et à chercher refuge en Europe. Face cette situation, l’Europe a touché les limites d’un système où le fardeau repose exclusivement sur les Etats périphériques. Les Européens n’ont pas su travailler ensemble dans un esprit de solidarité et n’ont pas été capables d’apporter les réponses qui leur auraient permis d’être à la hauteur de leurs valeurs et de leurs engagements en matière d’asile.

Cette question reste encore largement non résolue. Le contrôle des frontières extérieures, la prévention de l’immigration illégale et le manque de solidarité et de coopération constituent des enjeux de premier ordre si l’Union européenne veut être en mesure de faire face aux crises futures de façon effective et sans risquer l’implosion.

 

Lutte contre le terrorisme

La libre circulation des personnes est l’un des acquis fondamentaux des citoyens européens et l’une des plus grandes réussites de l’UE. Cependant, cette liberté a été exploitée et retournée contre les Européens par des groupes criminels afin de les terroriser et les forcer à abandonner leur style de vie fondé sur la tolérance et la diversité.

Les Etats Membres de l’UE n’ont pas su donner une solution efficace à ce problème sans limiter les libertés des citoyens. Et pourtant ils résistent à créer les instruments européens qui permettraient d’assurer la sécurité dans une Europe libre et sans frontières intérieures.
Quel équilibre les citoyens souhaitent-ils entre sécurité et liberté en Europe ? Quels moyens sont-ils prêts à donner à l’UE ? Sous quelles conditions ?

 

Sécurité extérieure et défense

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a été à la base de la sécurité extérieure des Etats Membres de l’Union européenne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Toutefois, les tensions avec la Russie, l’incapacité des pays européens à peser sur le dossier syrien ainsi que la décision des Etats-Unis de ne plus intervenir dans les affaires européennes ont relancé le débat de l’autonomie européenne en matière de politique étrangère et de défense.

Le projet est aussi ambitieux qu’il est complexe. Est-il désirable d’avoir une politique de défense commune au niveau européen ? Quel rôle continuerait de jouer l’OTAN ? Veut-on d’une armée européenne ? Voilà seulement quelques questions dont le Forum citoyen devra débattre.

 

Développement économique et social

La récente crise financière a révélé l’ampleur de l’interdépendance de nos économies ainsi que la fragilité du système bancaire. La monnaie unique a permis l’accélération du développement économique et social pour des millions d’Européens, mais le manque de véritables politiques économiques et sociales a fait peser un poids énorme sur les épaules des citoyens des Etats les plus vulnérables lors de la crise de la dette souveraine qui a traversé l’Europe au début de la décennie.

Alors que l’Europe est confrontée à des défis économiques et sociaux sans précédent, le 21e siècle offre aussi d’excellentes opportunités aux pays qui se donneraient les moyens de les saisir. Les transitions énergétique et numérique n’en sont que des exemples. Dans un monde globalisé, les Etats Membres sont-ils à la hauteur de la tâche ? Seront-ils capables de préserver le système de protection sociale à eux seuls ? De quelle façon souhaiterait-on voir l’Union européenne contribuer au développement économique et social en Europe ? De quelle façon l’euro pourrait-il prendre un visage plus social ?

 

 

Programme du Sommet final

Le programme provisioire du Sommet final du weekend du 18 et 19 novembre est disponible ci-dessous :

 

Programme du Sommet final